Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 12:20
Solidarité avec les cuisiniers sans papiers de Charlie Birdy

Aujourd’hui, dimanche 20 avril 2008, cinq cuisiniers de la chaîne de restaurants « Charlie Birdy » ont engagé, avec le soutien de syndicalistes de la CNT et de SOLIDAIRES et de militants associatifs, l’occupation du restaurant du 124 rue de la Boëtie, où la chaîne a vu le jour.
Depuis plus d’un an déjà, ils travaillent là, cachés, sans papiers. Aujourd’hui ils ont décidé de sortir de l’ombre et de rejoindre les centaines de travailleurs sans papiers en grève pour leur régularisation dans les restaurants, les entreprises de nettoyage, sur les chantiers du BTP, entre autres secteurs, partout en Ile-de- France.
Il ne s’agit pas d’un simple restaurant. Charlie Birdy est une entreprise appartenant au groupe Bertrand, puissant trust de la restauration qui comprend entre autres les brasseries Lipp et Printemps, les restaurants Mood, Deli-Cieux, Baramaki, Impala Lounge, Libre-Sens, Angelina, les Grandes Marches, les cafés Madelios, Sir Winston, Tsé et World Bar, les restaurants rapides Bert’s, Viagio, Nemo, ainsi que de nombreuses cafétérias et franchises Quick.
Les occupants du Charlie Birdy adressent à tou(te)s les travailleuses et travailleurs du groupe, avec ou sans papiers, le message suivant :
« tout le monde doit aujourd’hui rejoindre la lutte en cours pour la régularisation de tou(te)s les travailleuses et travailleurs sans papiers, et se dresser contre les injustices qui les frappent au quotidien (salaires, conditions de travail, logement, arrestations au faciès…)

LES SALARIES SANS PAPIERS OCCUPANT LE RESTAURANT CHARLIE BIRDY
124 RUE DE LA BOETIE
M° FRANKLIN D ROOSEVELT

PRENEZ CONTACT AVEC LES SYNDICATS,
REJOIGNEZ LE COMBAT !


SOLIDAIRES Paris
144 bd de la Villette
75 019 PARIS
(01 40 18 79 99)

CNT Union Régionale Paris
33 rue des Vignoles
75 020 PARIS
(06 78 05 94 82)

Partager cet article

Repost 0
Published by Rebelle
commenter cet article

commentaires